Retour à la page je me souviens

Avenue Éva-Circé

1871

Description

En mémoire de Éva Circé-Côté (31 janvier 1871 - 4 mai 1949), bibliothécaire et écrivaine québécoise. Native de Montréal, Éva Circé cultive dès son jeune âge un grand intérêt pour l’art et la culture. Au début des années 1900, elle entame une carrière de journaliste. C’est sous le pseudonyme de Colombine qu’elle fait ses débuts dans le journal Les Débats. Dans ses chroniques, elle exprime ses opinions et ses idées avant-gardistes. En 1903, elle devient bibliothécaire pour la bibliothèque municipale de Montréal, participant ainsi à sa fondation. Elle occupe ce poste pendant trente ans. Elle épouse le médecin Pierre-Salomon Côté en 1905, qui partage ses intérêts et son idéologie. En plus des nombreux articles qu’elle publie, de son emploi à la bibliothèque et de sa vie familiale, elle travaille sur la composition de pièces de théâtre et sur l’écriture d’un ouvrage sur Louis-Joseph Papineau, homme qu’elle admire beaucoup. En 1909, son mari, souffrant, décède d’une tuberculose. Son incinération, pratique peu courante à l’époque, est mal vue et sème la controverse auprès de la société catholique et de sa propre famille. N’ayant jamais craint les critiques, Éva Circé-Côté continue d’écrire et devient conférencière. Militante, pionnière et passionnée, elle défend toute sa vie ses convictions et ses valeurs, car pour elle, « Lutter c’est vivre ». Elle est féministe, francophile et moderniste, et elle prône, entre autre, une éducation laïque et obligatoire au Québec, l’égalité entre les hommes et les femmes et le droit à la libre pensée. Sa lumière s’éteint le 4 mai 1949, alors qu’elle est âgée de 78 ans.

Visa Mastercard Check

Plan du site

Conception par

Hébergé et propulsé par Agence Web JM