Retour à la page je me souviens

Rue Anne-Hébert

1916

Description

En mémoire d’Anne Hébert (1916-2000), romancière et poétesse québécoise. Native de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, elle grandit dans la ville de Québec entourée de sa famille. L’écriture est une passion qu’elle caresse depuis sa jeunesse. Elle s’intéresse d’abord au genre théâtral, influencée par les goût de sa mère. Elle passe aussi beaucoup de temps avec son cousin, Hector de Saint-Denys Garneau, célèbre poète québécois, qui lui inspirera plusieurs lectures. Un peu plus tard, elle se tourne vers la poésie et publie son premier recueil de poème, « Les Songes en équilibre »(1942). Dans les années 1950, en plus de plusieurs autres publications littéraires, elle devient scénariste et travaille, entre autres, pour l’Office national du film. Elle écrit aussi pour le théâtre. Elle séjourne quelques années à Paris, en France, où elle connaît un grand succès grâce à sa plume. Elle y publie son premier roman, « Les Chambres de bois »(1958). Plusieurs allers-retours entre Paris et le Québec se succèderont au fil des années. Au courant de sa carrière, Anne Hébert a reçu des prix et des hommages très importants, tel que le fameux prix Femina en France. Elle continue d’écrire et de publier jusqu’à la fin de sa vie, laissant derrière elle une énorme richesse littéraire. Elle est l’auteure du célèbre roman « Kamouraska »(1970), qui a été adapté au cinéma en 1973. L’ensemble de son oeuvre contient une dixaine de romans, cinq recueils de poésie, cinq pièces de théâtre, un recueil de nouvelles et plusieurs scénarios de films. Elle a reçu plus de vingt prix littéraires pendant sa carrière et plusieurs hommages lui ont été dédiés. Éternelle figure de la littérature québécoise, elle s’éteint en 2000, à l’hôpital Notre-Dame de Montréal, âgée de 83 ans.

Visa Mastercard Check

Plan du site

Conception par

Hébergé et propulsé par Agence Web JM