Retour à la page je me souviens

Rue Camille-Laurin

1922

Description

Camille Laurin (6 mai 1922- 11 mars 1999), homme politique québécois reconnu pour sa grande contribution à la protection de la langue française au Québec.

Natif de Charlemagne (Québec), Camille Laurin grandit dans une famille nombreuse. Passionné d’histoire et très doué à l’école, il s’intéresse particulièrement à l’œuvre de Lionel Groulx. Dans les années 1940, il s’inscrit à l’Université de Montréal et y entame des études en médecine. Ses résultats scolaires sont impressionnants et lui permettent de poursuivre sa formation aux États-Unis et en France dans les années 1950.
À son retour à Montréal, Camille Laurin est psychiatre à l’Institut Albert-Prévost et devient professeur et directeur du département de psychiatrie de l’Université de Montréal. N’ayant pas peur de défendre publiquement ses valeurs et ses convictions, il devient, dans les années 1960, une personnalité connue et fait le saut en politique.
C’est aux côtés de René Lévesque qu’il s’implique dans le mouvement souverainiste québécois. Au cours de sa carrière politique il occupera plusieurs postes mais c’est pour la création de la Charte de la langue française, dite Loi 101, qu’il est reconnu aujourd’hui. Son apport à la protection de la langue française au Québec s’est officialisé en 1977 et a marqué, depuis, un peuple entier.
En 1984, Camille Laurin se retire de la vie politique et devient directeur du Département de psychiatrie à l’hôpital Sacré-Cœur. 
Emporté par le cancer à 76 ans, il laisse derrière lui une réputation d’homme de cœur et de sciences, de puissant humaniste et de grand passionné qui aura utilisé sa vie pour défendre ses idées pour le bien de sa société.

Visa Mastercard Check

Plan du site

Conception par

Hébergé et propulsé par Agence Web JM